Chargement en cours...

Objet du mois de mars 2022 :

L’horloge astronomique de Nismes (Viroinval) ou comment fixer l'Équinoxe...

Figure 1. L'horloge astronomique de Nismes. Photo Pierre Cattelain, © Écomusée du Viroin, ULB, Treignes, numéro d’inventaire 5957 

Pierre Cattelain, Conservateur de l'Écomusée du Viroin


Comment calculer le moment de l'Équinoxe de Printemps, un des jours de l'année où la durée du jour est égale à celle de la nuit, et qui marque naturellement la véritable fin de l'hiver ? Avec une horloge astronomique, évidemment ! Et comment connaître les phases de la Lune ? Avec une horloge astronomique, évidemment ! Ça sert à quoi ? : à connaître la date de la fête de Pâques, qui est fixée au premier dimanche qui suit la première pleine lune qui suit l'équinoxe de Printemps... Cela fixe non seulement vos vacances, mais aussi la date du Mardi Gras, soit la veille du début de Carême, 40 jours avant Pâques... C'est pas important, ça ?


L'horloge astronomique de Nismes, maintenant composante à part entière des collections de l'Écomusée du Viroin depuis 1997, provient de la "Maison des Baillis". Avant cela, cette œuvre fit longtemps partie des objets anciens disposés au château Licot, maison communale de Nismes depuis 1963, puis de Viroinval dès 1977. La Maison des Baillis, bâtiment classé au titre des monuments historiques depuis le 7 juillet 1976, remonte, dans son état actuel, aux XVIe et XVIIe siècles. Il est acquis par la commune de Nismes en 1970, et transformé en musée local, avant sa restauration initiée en 1996 pour devenir la Maison de l'Urbanisme de l'Arrondissement de Philippeville en 2005.

Cette horloge a été réalisée par Jules Crussol dit «Cressot», Français originaire du Haut Doubs (Jura), venu habiter à Nismes vers les années 1935-1940. Cet horloger à la retraite a probablement réuni des éléments d'horloge épars pour en fabriquer une grande version, sans doute inspirée par l’horloge astronomique de Senzeilles. Il y a ajouté tout ce dont il disposait, mais sans doute sans bien connaître le ciel, les mouvements de la Terre, les saisons...

L’horloge devait probablement indiquer l’Heure Universelle (U.T. méridien de Greenwich). Un cadran secondaire indique l’écoulement des secondes. Le fond du cadran est recouvert d’une peinture noire, aujourd’hui presque complètement disparue, accompagnée de quelques dessins (comme Jupiter et Saturne) et l’inscription «Méridien de Greenwich».


Sur le dessus du buffet, une plaque montre l’église Saint-Lambert. En extérieur du buffet, des chromos illustrent des extraits de l’angélus et des glaneuses de Millet. Un plateau mobile fait passer les disciples de Jésus devant celui-ci.

L'horloge de Nismes présente, entre autres, un cadran des mois, la voûte céleste et la voie lactée, le mécanisme des lever et coucher du soleil, un calendrier révolutionnaire, un horoscope, un calendrier des saisons et possède des mécanismes pour indiquer les marées en fonction de la conjoncture du soleil, de la lune et de la terre. Il y figure aussi la terre et les zones climatiques, un baromètre, un ensemble tellurium incomplet, un disque des années, un rouleau de positions en degrés et les 4 âges de la Vie.


Sur le grand cadran central on peut découvrir les heures en chiffres arabes, en chiffres romains et en secondes. En haut à gauche, un cadran des éclipses (?) les heures et les mois. Le cadran du dessous indique le jour du mois. Il y a également un cadran du système solaire, le méridien de Greenwich, une aiguille à équation solaire (?). En haut à droite : les saisons et leur durée. Le cadran du dessous indique les tropiques. En bas à droite, il y a les maisons du ciel, en bas au centre: la date, le quantième du mois, le jour de la semaine, le mois...

Il s'agit en tout état de cause d'un remarquable ouvrage, pour l'instant conservé en réserve, en attente de restauration.

Les horloges astronomiques

Une horloge astronomique se doit d'afficher, en plus de l'heure, des minutes et des secondes, des informations astronomiques. Parmi celles-ci, les choses les plus importantes à faire figurer sont les positions relatives du Soleil et de la Lune, des constellations du Zodiaque et des planètes.


Elle doit aussi montrer la durée du jour et de la nuit, les phases de la Lune, la date des éclipses, des équinoxes et des solstices, donc de la fête de Pâques, la date et l'heure des marées et montrer, dans le meilleur des cas, une carte du ciel. Les horloges astronomiques sont parfois agrémentées de toutes sortes de symboles religieux, culturels, artistiques ou scientifiques, voire d'automates.

L’horloge astronomique de Senzeilles (Cerfontaine)

Cette horloge mesure et indique au moyen de cadrans le temps que prend le mouvement des planètes dans le système solaire. Elle est l’œuvre d'un autodidacte, Lucien Charloteaux, né et décédé à Senzeilles (1870-1958). Treize cadrans montés dans un élégant meuble de bois de style Empire indiquent la mesure du temps à l’aide d’un balancier unique effectuant 86 400 oscillations par jour. Le mécanisme est d’origine et les poids qui font fonctionner le balancier sont remontés manuellement. L’horloge mesure et indique ainsi les heures, les jours, les mois, les années, les siècles, les positions de la Lune et des astres dans le ciel de Senzeilles.


Fig. 2. L'horloge astronomique de Senzeilles. 

© http://www.patrimoine-horloge.fr/as-senzeille.html

Fig. 3. Radiographie du fragment A, prise par X-Tek Systems. La superposition des engrenages montre l’importance d’obtenir des images en 3D pour comprendre la structure du mécanisme. © AMRP, Antikythera Mechanism Research Project.

Le saviez-vous ?

Le mécanisme d’Anticythère, découvert lors d'une fouille sous-marine, est une remarquable calculatrice astronomique provenant de Grèce antique qui remet en question nos assertions quant à la technologie de l’époque. Un des cadrans de ce mécanisme, récemment identifié, permettait aussi de suivre le cycle quadriennal des Jeux Olympiques. Il date du IIe siècle avant J.-C., bien avant les horloges astronomiques médiévales, qui remontent au XIe siècle de notre ère.

Objet du mois de février 2022

L'Écomusée a beaucoup d'atouts, il a aussi du cœur!

Moules à pâtisserie en fer

VOIR ARTICLE

L'objet du mois de janvier 2022:

Un micro-sabot fève, en porcelaine rouge

VOIR ARTICLE

L'objet du mois de décembre 2021 : Le Four à pain de la Ferme-château de Treignes et les cougnoux

VOIR ARTICLE